La fabrique des pandémies provient de nos propres usines

La fabrique des pandémies - GeekAnimea

La fabrique des pandémies nous plonge dans une réalité qui risque de tourner en boucle : sans la protection des écosystèmes on pousse les animaux à rejoindre les humains, faisant apparaître de nouvelles zoonoses (transmission d’un animal à l’humain).

Si t’es pressé

Où acquérir le livre La fabrique des pandémies (20€) ?

Marie-Monique Robin - GeekAnimea

Marie-Monique ROBIN, journaliste et réalisatrice qui n’hésite pas à appuyer là où il le faut.

Journaliste d’investigation, réalisatrice et écrivaine ; Marie-Monique Robin a reçu plusieurs prix ainsi que la Légion d’honneur. Lorsqu’elle s’attaque à un thème, c’est une longue enquête de terrain qui se profile, avec le but de mettre en lumière les problèmes de notre société. Elle a parcouru le monde au travers de ses recherches, et publié de nombreux ouvrages : Voleurs d’organes. Enquête sur un trafic, Le Sixième Sens, L’École du soupçon

Résumé du livre La fabrique des pandémies.

 » Voir un lien entre la pollution de l’air, la biodiversité et la covid-19 relève du surréalisme, pas de la science ! « , affirmait Luc Ferry en mars 2020, accusant les écologistes de  » récupération politique « . Voilà un philosophe bien mal informé. Car, depuis les années 2000, des centaines de scientifiques tirent la sonnette d’alarme : les activités humaines, en précipitant l’effondrement de la biodiversité, ont créé les conditions d’une  » épidémie de pandémies « .
C’est ce que montre cet essai, mobilisant de nombreux travaux et des entretiens inédits avec plus de soixante chercheurs du monde entier. En apportant enfin une vision d’ensemble, accessible à tous, Marie-Monique Robin contribue à dissiper le grand aveuglement collectif qui empêchait d’agir. Le constat est sans appel : la destruction des écosystèmes par la déforestation, l’urbanisation, l’agriculture industrielle et la globalisation économique menace directement la santé planétaire.

Les zoonoses risquent de devenir importantes.

Cette destruction est à l’origine des  » zoonoses « , transmises par des animaux aux humains : d’Ébola à la covid-19, elles font partie des  » nouvelles maladies émergentes  » qui se multiplient, par des mécanismes clairement expliqués dans ce livre. Où on verra aussi comment, si rien n’est fait, d’autres pandémies, pires encore, suivront. Et pourquoi, plutôt que la course vaine aux vaccins ou le confinement chronique de la population, le seul antidote est la préservation de la biodiversité, impliquant d’en finir avec l’emprise délétère du modèle économique dominant sur les écosystèmes.

Un cycle dans la fabrique des pandémies, une boucle de confinement.

La société dans laquelle nous vivons, qui détruit plus qu’elle ne sauvegarde, amène vers une ère de confinement et de pandémies pour laquelle nous ne sommes pas prêt. A force de destruction, de désir de production, l’être humain est en train de détruire la seule planète viable, sa maison. La pollution est en train de détruire de nombreux écosystèmes, la déforestation pousse des milliers d’espèces à déménager ou à disparaître. Tout ce cumul menace les systèmes de santé, autant pour les humains que pour les animaux, avec lesquels nous cohabitons depuis plusieurs millénaires.

Un esprit scientifique avec un désir d’expliquer le fonctionnement des pandémies.

Le fonctionnement d’une bactérie, celui de la transition entre humains et animaux, et comment on peut lutter contre les effets de la destruction d’écosystèmes. Chaque espèce de bactérie et virus fonctionne à sa manière propre, mute pour s’adapter et survivre. De la même manière que nous, ils cherchent le meilleur endroit pour vivre. L’humain va devoir lui aussi s’adapter. Bien sûr, le chemin ne sera pas simple et il risque de demander un changement radical dans notre manière de vivre et de consommer. Toutefois, l’avenir de la planète se joue dès aujourd’hui.

La réalité qui frappe dans La fabrique des pandémies, dont on devrait tous prendre conscience.

La lecture de ce livre m’a permis de relier des informations que je possédais déjà, et qui n’était pas forcément plus joyeuses. Certes, être pessimiste n’a jamais aidé personne, mais être réaliste oui. Si l’on ne décide pas d’agir rapidement et de manière drastique, nous partons pour un cycle de pandémie et de confinement sans fin. La manière dont nous exploitons la Terre, le nombre d’humains qui souffrent, les 1% ayant tout : cela n’a aucun sens. Pour une soi-disant espèce « supérieur » nous sommes finalement bien bas. Le livre s’appuie sur plusieurs études, documentaires, entretiens de scientifiques pour mettre en lumière l’avenir qui nous fait face.

Citations

  • D’autres pandémies vont suivre : là-dessus, les soixante-deux scientifiques interrogés pour ce livre sont formels. – p.15
  • En d’autres termes, c’est parce qu’elle devient rare que nous prenons conscience de sa valeur. – p.98

Liens externes

Des lectures sur d’autres sujets d’intérêts ?

Avez-vous lu ce livre ? Qu’en pensez-vous ?

N’hésitez pas à partager vos avis dans la section commentaire ! Si l’article vous plaît, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux !

Wampiir

On me décrit souvent comme une personne geek, j'aime les jeux vidéo, les bons livres et Netflix ! J'écris sur le site http://geekanimea.fr/ concernant la plupart de mes passions.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.